Psychopraticienne spécialiste de la Grossesse, naissance et mémoires familiales

Psychopraticienne spécialiste de la Grossesse, naissance et mémoires familiales :

Dans mon métier de psychopraticienne, je suis souvent amenée à accompagner des femmes qui portent la vie. Afin qu’elles vivent cette étape sereinement, je les aide à tisser un fil entre leur passé et leur présent tout en m’adaptant à la sensibilité à fleur de peau si caractéristiques des femmes enceintes.

Dans cet article, je vous partage ma démarche et mon angle de vue. Ils se basent sur mon expérience personnelle, ma pratique, mes apprentissages et ma propre perception du monde.

 

Maïa, psychopraticienne et maman de 4 enfants

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une brève présentation s’impose pour celles et ceux qui ne me connaissent pas encore. Je m’appelle Maïa Hennebelle Royer, je suis psychopraticienne certifiée depuis 7 ans, et je guide mes patients sur leur chemin de vie en les aidant à atteindre leur équilibre psychique et émotionnel.

Pour ce faire, je combine différentes approches comme l’écoute psychanalytique, la thérapie psychocorporelle, la psychogénéalogie et la sophrologie.

 

Les femmes enceintes : un public spécifique

C’est connu et avéré : les émotions des femmes enceintes sont exacerbées du fait des nombreux bouleversements psychologiques et physiologiques entraînés par la grossesse. Or, une femme enceinte doit être préservée, c’est pourquoi la psychanalyse classique est peu adaptée à cet état : elle “secoue” trop. Pour cette raison, je me suis orientée vers une pratique plus douce basée notamment sur la sophrologie.  J'aide mes patientes à être connectées à leurs instincts tout en se sentant “comprises de l’intérieur”.

Moi-même maman de 4 enfants, j’ai vécu 4 grossesses, avec leurs lots de doutes, d’incertitudes et de joies. Je mets à profit ces incroyables expériences de vie pour à mon tour guider les femmes enceintes.

 

Mémoire archaïque et mémoire transgénérationnelle

Mon accompagnement se base sur deux concepts :

  • la mémoire archaïque ;
  • la mémoire transgénérationnelle.

Découvrons ensemble de quoi il s’agit.

 

Grossesse et mémoire archaïque

Le corps et l’esprit connaissent des bouleversements physiques et hormonaux importants, dès la fécondation et tout au long de la grossesse. Ces transformations ont un impact émotionnel fort.

Lors de ce processus intérieur, une portion du cerveau est particulièrement active : la mémoire archaïque. C’est la zone de notre cerveau la plus ancestrale, la plus instinctive, la plus reptilienne. Elle transmet la mémoire de l’enfantement.

Dès que l’ovule est fécondé, puis lors de sa transformation en embryon puis en fœtus, et jusqu’à l’accouchement, un “programme automatique” se met en place. Le corps SAIT ce qu'il doit faire grâce aux mécanismes activés par le cerveau archaïque.

Grâce au cerveau archaïque, chaque femme porte en elle la connaissance et les mécanismes de l’enfantement.

C’est le féminin sacré.

 

 

Grossesse et mémoire transgénérationnelle

Lors de la gestation, une autre partie du cerveau s’active : la mémoire transgénérationnelle, qui porte notre propre Histoire ainsi que celle de nos ancêtres. Chaque être humain a en lui le souvenir de sa propre conception et naissance, les cellules du corps ayant gardé en elles les expériences du passé !

Revenons-en aux femmes enceintes. Leur mémoire transgénérationnelle leur a transmis le souvenir de leur conception et de leur venue au monde, mais pas seulement ! Elles ont aussi, ancré dans leurs cellules, le vécu des femmes de leur famille depuis la nuit des temps : conceptions, naissances, grossesses, accouchements.

Cette énergie du féminin sacré se transmet d’une génération à la suivante, ce qui donne à la femme enceinte le pouvoir du savoir ancestral.

La mémoire transgénérationnelle s’avère néanmoins plus complexe que la mémoire archaïque, car elle n’est pas seulement instinctive. Elle fait aussi intervenir l’aspect émotionnel, puisqu’elle porte les expériences heureuses et douloureuses du passé de nos ancêtres. Elle peut alors conduire certaines femmes à avoir des difficultés pendant leur grossesse si les générations précédentes ont vécu des traumatismes liés à l’enfantement :

  • une grossesse qui s’interrompt après quelques semaines voire mois ;
  • un accouchement éprouvant ;
  • un enfant mort-né ;
  • un enfant avec des malformations ;
  • etc.

Ces réminiscences du passé peuvent générer des peurs chez la femme enceinte :

  • crainte de la fausse couche (notamment précoce) ;
  • phobie de l’accouchement ;
  • difficultés à accepter les changements de son corps. Au lieu de le vénérer et d’en prendre soin, elle sera dans le déni et persistera à porter des vêtements inadaptés et inconfortables ;
  • terreur à l’idée d’être une mauvaise mère ou de ne pas éprouver assez d’amour pour son bébé.
  • etc.

Ces peurs se manifestent par du stress, de l’insomnie voire des angoisses paralysantes. Elles ont aussi des conséquences physiques : nausées et vomissements inhabituels et persistant au-delà du premier trimestre de grossesse, contractions précoces menant à un alitement prématuré et à une surveillance médicale accrue...

Alors que la femme enceinte devrait vivre sa grossesse sereinement et utiliser son énergie à “fabriquer un bébé en pleine santé”, elle peut être bridée par ces craintes et entrer dans un cercle vicieux : stress > insomnie > épuisement mental et physique.

 

Liens entre cerveau archaïque, mémoire transgénérationnelle et grossesse

Le cerveau archaïque sait de façon instinctive ce qu’il doit faire.

La mémoire transgénérationnelle transmet le savoir des femmes de la famille, mais aussi les émotions.

Tel un serpentin, la mémoire transgénérationnelle s’enroule autour du cerveau archaïque. Ces deux mémoires sont particulièrement actives lors de la grossesse et guident le corps et l’esprit de la femme enceinte pas-à-pas tout au long de sa gestation. C’est un processus inconscient et pourtant très vif.

 

Un accompagnement spécifiquement conçu pour les femmes enceintes

Grâce à un programme de sophrologie spécifiquement élaboré pour les femmes enceintes, je les aide à se libérer du poids de leur environnement en leur apprenant à faire confiance à leur féminin sacré.

Ma démarche est unique et se base sur mon sens accru de l’écoute ainsi que sur mes expériences professionnelles et personnelles. J’interviens en complément d’autres professionnels de la santé, comme par exemple les sages-femmes.

Au fil des consultations, mes patientes apprennent à se recentrer en prenant de la distance avec leur mémoire familiale ancestrale, et en se détachant des injonctions souvent contradictoires et anxiogènes qu’elles se voient dicter tout au long de leur grossesse.

En se connectant directement à leur cerveau archaïque sans être parasitées par le poids du passé et la pression sociétale, elles peuvent alors tendre le plus possible vers une grossesse sereine et naturelle.

 

Chaque femme porte en elle la force du féminin sacré. Elle doit prendre conscience de sa puissance et faire confiance à la mémoire de son corps et de son âme !

 

Pour plus d'nformations sur l'accompagnement par une Psychopraticienne spécialiste de la Grossesse, naissance et mémoires familiales contactez-moi au 06 68 00 98 35

 

Contactez-moi

Thérapie psychocorporelle et psychogénéalogie pour les
hommes et les femmes de tous âges, les couples les ados

Accompagnement sophrologique à la périnatalité

Accompagnement des couples

Mes points forts

Lorem

Psychopracticienne certifiée
en formation constante

Lorem

Cadre chaleureux
et accueillant

Lorem

Conseils
personnalisés

10/10
8 avis
Voir le certificat
Professionnels certifiés
Membre du réseau
d’excellence